Qu'est ce qu'une facette?

A l'époque où tout est basé sur l'esthétique, que les dents blanches  prédominent dans les journaux de mode ou santé, que les présentateurs de télévision étalent leur plus beau sourire face aux caméras, la question nous est posée de manière récurrente : "Comment font ils pour avoir des dents aussi blanches?" La réponse tient en plusieurs traitements possibles dont les facettes constituent une des solutions. En général il est malheureusement rare, arrivés à un certain âge, d'avoir des dents très blanches. Donc, toutes ces personnes que l'on voit dans les médias ont subi divers traitements destinés à embellir leur sourire. Tout d'abord, les réponses à quelques questions, puis quelques cas en photos.

1°- Qu'est ce qu'une facette?
2°- Quelles sont les indications?
3°- Comment cela se passe?
4°- Comment ça tient?
5°- Est ce que c'est douloureux?

Auparavant, un travail préparatoire aura été effectué: Radiographies, moulages d'étude permettant la réalisation de cires de simulation (Wax-up) destinés à visualiser le résultat que l'on pense obtenir et que l'on peut montrer au patient pour avoir son accord.

1°- La facette est donc un revêtement de céramique qui est scellé sur la face externe des dents. Ce revêtement est très fin, jusqu'à 5/10 de mm.

Facettes de céramique avant scellement
Facettes de céramique avant scellement

2°- Les indications sont essentiellement esthétiques et concernent en très grande majorité les dents antérieures jusqu'aux 1ères prémolaires. Lorsque des dents sont très colorées, de forme inesthétique, cariées mais ne justifiant pas une dévitalisation, ou encore avec de légères malpositions, on peut poser l'indication de facettes.

3°- Sous anesthésie locale, le praticien modifie légèrement la face externe de la dent devant recevoir une facette. Concernant le nombre de facettes à réaliser, il est souhaitable, si l'indication en est posée, de réaliser toutes les facettes nécessaires en même temps pour faciliter le choix de la teinte et le travail du prothésiste. L'empreinte est réalisée, une facette provisoire en résine est mise en place, la teinte est choisie en accord avec notre prothésiste qui reçoit le patient dans son laboratoire ou qui se déplace au cabinet dentaire.

4°- A la séance suivante, toujours sous anesthésie locale, le praticien démonte la facette provisoire et après nettoyage de la dent préparée, le collage de la facette est effectué suivant un protocole assez complexe et très strict avec différentes résines éventuellement colorées permettant de modifier légèrement les teintes si nécessaire.

5°- Comme indiqué plus haut, les deux interventions nécessaires sont effectuées sous anesthésie locale, donc elles sont absolument indolores. Les suites sont simples, il n'y a pas de sensibilité postopératoire. Les facettes étant glacées en surface, il n'y aura pas de modification de teinte avec le temps.


En résumé, c'est une technique extrêmement fiable, sûre et qui donne des résultats rapides et très satisfaisants.

Quelques exemples :

Patient de 76 ans, incisives centrales abimées et colorées

incisives centrales abimées


Etat initial

résultat après le traitement

Résultat final.

Patiente de 30 ans, incisives latérales abimées en mauvaise position

ncisives latérales abimées en mauvaise position

Etat initial

Résultat après la pose de facettes dentaires

Résultat final

Patient de 31 ans, dents supérieures en malposition

dents supérieures en malposition

Etat initial

résultat post traitemrnt
Résultat final

Patiente de 40 ans, dents petites, occlusion imparfaite

dents petites, occlusion imparfaite

Etat initial

résultat final
Résultat final

Résultat final en situation normale.

Résultat final en situation normale.

En conclusion, on peut constater que les facettes céramiques apportent des résultats rapides et satisfaisants. Leur technologie est assez difficile à mettre en œuvre, mais le bénéfice que l'on peut obtenir est assez spectaculaire, tout en préservant les vitalités pulpaires des dents.

Article rédigé par le praticien le 04/12/2014